Trottinette électrique adulte

 

Dans le paysage urbain d’aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de se rendre au travail en voiture ou même de prendre les transports en commun. Cela est du à l’affluence des gens et de la circulation toujours un peu plus saturée et difficile. Nombreux sont ceux qui cherche une alternative pratique pour leurs trajets quotidiens. Les nouveaux véhicules électriques individuels ou NVEI se sont développés à vitesse grand V ces dernières années. Parmi tous ces nouveaux véhicules comme les hoverboards, gyropodes, monowheels et autres… c’est la trottinette électrique qui connait le plus grand succès.

trottinette-electrique

Compact et portable elles sont efficaces mais aussi très amusantes à utiliser. C’est pourquoi la trottinette électrique est le nouveau moyen de locomotion préféré des citadins.

Les meilleures trottinettes électriques peuvent parcourir jusqu’à 30km en une seule charge et sont assez légères pour faciliter leurs transports.

Actuellement il n’existe pas de législation encadrant clairement l’usage de la trottinette électrique. Il n’y a donc (pas encore…) Ni d’interdits, ni vraiment autorisés, ils tombent sous le coup de plusieurs textes existants.

 

 

Comment choisir sa trottinette électrique ?

Notre guide sur la trottinette électrique

Quelle vitesse ?

Il n’est pas rare de trouver facilement des modèles dépassant 25 km/h. Cependant il faut savoir que d’après le site du Service Public, une trottinette électrique qui dépasse les 25km/h doit faire l’objet d’une déclaration auprès du ministère de l’Intérieur. Ceci d’après un décret de 2009 qui vise à limiter à limiter l’usage abusif des quads, mini-motos et autres engins à moteur qui fleurissent dans les grandes villes.

 

Quelle est l’autonomie ?

L’autonomie moyenne d’une trottinette électrique est d’environ 25km selon les modèles. A savoir que cela varie selon le dénivelé du chemin parcourue, de la température d’utilisation, et forcément aussi du poids de l’utilisateur.

La plupart des modèles sont équipés de batterie au lithium (Li-ion, Li-Po). Ces batteries dernières générations sont plus endurantes, plus légères, plus rapides à recharger et sont donc mieux adaptés à ce type d’utilisation. Toutefois certains modèles sont encore équipés de batterie aux plombs même s’il se font de plus en plus rare.

Surveillez la tension (V) et la capacité (Ah) : 24 V et 8 Ah constituent un minimum pour une trottinette

 

Système de pilotage

Généralement, l’accélération de la trottinette se commande par gâchette au niveau de l’index ou du pouce, ou bien par une poignée rotative comme sur une moto. Tandis que sur l’E-Micro c’est un capteur qui détecte la poussée de l’utilisateur et maintient l’énergie impulsée. Concrètement il est nécessaire de pousser pour avancer. Ce modèle est dit à  assistance électrique

Afin de respecter la réglementation, certains modèles proposent un mode « trottoir » qui bride la vitesse à 6 km/h.

Les technologies pour le freinage diffèrent aussi. Le frein mécanique (frein à disque ou à tambour) s’actionne via une poignée comme sur un vélo. Le système de freinage électronique est plus fréquent et se retrouve sous différentes formes : gâchette ou appui sur un frein situé sur la roue arrière, comme sur une trottinette classique. Sur certains modèles, ce frein électronique agit aussi comme un frein à friction traditionnel. Il est fréquent que les modèles soient équipés de systèmes récupérateur d’énergie pendant les phases de freinages. Ainsi pour un utilisateur au parcours mixte, 10 % de l’autonomie globale seraient ainsi assumés par le frein.

 

Qu’en est-il de l’assurance ?

Assurance et trottinette électrique

Les assurances sont elles aussi un peu prises de cours par ce nouveau phénomène et tous les assureurs interrogés ne réagissent pas de la même façon face à cette question. Le meilleur moyen reste encore de se rapprocher de son assureur.

Ce qui ressors du panel d’assureur interrogé c’est que ce soit pour les trottinettes électriques ou pour tous les autres NVEI, c’est la vitesse qui permet de savoir s’il faut souscrire une assurance spécifique.

Si la trottinette ne dépasse pas les 6 km/h, nul besoin de souscrire une assurance spécifique. La garantie responsabilité civile incluse dans votre multirisque habitation suffit pour indemniser d’éventuels dégâts. Au-delà des 6 km/h en revanche, il est préférable de souscrire une assurance indépendante, généralement via un contrat d’assurance moto.

 

La trottinette partagé

C’est la dernière tendance sur le marché. Actuellement ce service, proposé par Lime est disponible dans 2 villes en France, Paris et Bordeaux. Pour cela il suffit de télécharger une application gratuite sur son smartphone. Cette dernière permet de localiser une trottinette puis de payer pour l’utiliser. L’application est rapide, les formalités réduites au minimum, il faudra compter tout de même 1 euro pour déverrouiller une trottinette puis 15 centimes la minute d’utilisation. Une fois l’utilisation terminée, la trottinette reste en lieux et place avant d’être ramassée par les services de la société pour être rechargée dans la nuit puis remise en service le lendemain.